Chaque jour je me demande comment je peux encore être debout, 4 mois aprés...

Notre vie s'est muée en un immense couloir sombre, peuplé de cauchemars...

Il m'arrive encore de me réveiller en sursauts la nuit et de croire un millième de seconde que ce n'est pas vrai..

Et pourtant si... notre fils, notre petitou n'est plus là...

Je ne peux que penser à lui, l'aimer de toute mon âme... j'aurais tant voulu l'inonder de baisers, le bercer contre mon coeur à longueur de journées... j'aurais tant voulu le voir grandir, le voir devenir un merveilleux jeune homme...

J'ai tant voulu croire en cette grossesse, en ce bonheur tant espéré...

J'ai tant voulu croire qu'enfin la vie allait nous sourire...

Aujourd'hui, je ne suis plus qu'une souffrance ambulante...