La vie n'évolue pas toujours comme on le souhaite...

Le manque de toi, mon petitou, ne change pas, ne diminue pas... il est pesant, douloureux...

Les fêtes approchent et j'imagine comme on t'aurait gâté, je me prends même à imaginer que tu aurais pu faire tes premiers pas... l'émotion aurait gonflé nos coeurs... au lieu de ça, c'est cette peine immense qui gonfle nos coeurs de mamanges...

Je recommence à avoir besoin de te visualiser prés de moi la nuit, tout recroquevillé, ton souffle dans mon cou... ce besoin de faire, le temps d'un instant fugace, comme si tu étais là...

Je me fais sans doute mal, ne crois-tu pas ?

Mon petitou, tu ne quittes guère mes pensées... tu es là, tout partout... dans mes mots, mes peurs, mes émotions, mes respirations, mes rêves, mes échanges, mes regards....

Il s'est passé beaucoup de choses ces temps-ci, des choses qui m'ont beaucoup blessé... tu le sais, tu dois le voir... et tu me connais aussi...

Mais ta 2ème maman et moi, on reste main dans la main, on se bat, trés fort...

Je t'aime, de tout mon coeur, mon petitou, mon petit prince grec...